Rencontres Mondiales du Logiciel Libre 2006
RMLL du 4 au 8 juillet 2006, à Vandoeuvre les nancy





Logiciels et ressources libres pour l’Éducation


Des logiciels libres à la rescousse des films d’animation à l’école

Jeudi 6 Juillet, 14h
Difficulté : niveau
Langue : FR (Français)
Autre thème de rattachement : 13. Logiciels et ressources libres pour l’Éducation
Autre thème de rattachement : 15. Les associations, l’éducation populaire et les logiciels libres
Par Christine Bernou et alt.

Le cinéma d’animation est une source riche d’apprentissage. Le monde dans lequel sont plongés les élèves ressemble pour qui n’est pas « éduqué aux images » à un étrange kaléidoscope. Les images foisonnent, désordonnées, telles des myriades de papillons dansant dans le soleil. C’est pourquoi l’école a la tâche, entre autres, d’accompagner les élèves dans la découverte de ce monde, dans la lecture des images afin qu’ils puissent progressivement comprendre l’organisation parfois complexe de ces médias.

La réalisation de films d’animation permet d’entrer dans ce monde-ci, de lire, d’explorer, d’étudier mais aussi de produire soi-même des images complexes et les agencer. En outre, le montage « image par image » ouvre sur la notion de construction de l’espace et du temps.

Réaliser certes, mais avec quels outils ?

Là, il serait bien inutile d’aller à la pêche aux logiciels propriétaires alors que nombre de logiciels libres sont tout à fait performants et utilisables en classe par les élèves eux-mêmes. Le projet décrit ci-après en présente une utilisation en classe élémentaire, dès le cycle 2.

# Des outils spécifiques pour des usages spécifiques : les différentes phases du projet permettant de découvrir peu à peu ce qu’est un film d’animation afin de passer d’une représentation magique à une idée technique, l’élève apprend peu à peu à manier les images. Il les crée seul ou en groupe, les prend en photo, les récupère sur l’ordinateur, les monte en séquences vidéo simples à l’aide de Stopmotion et peut ainsi analyser les réussites et les problèmes rencontrés. Il peut aussi modifier le montage et/ou reprendre des photos pour compléter sa vidéo.

# Réaliser des films d’animation nécessite aussi de sensibiliser l’élève au storyboard, instrument nécessaire lors du montage, mais aussi merveilleux vecteur du travail sur la chronologie, la narration et le découpage d’une histoire en différentes scènes. Là encore l’utilisation du logiciel libre Stopmotion peut-être appréciable dans le montage d’une scène cohérente et l’assemblage chronologique de celle-ci.

# Enfin, la réalisation d’un projet de plus grande envergure (3 à 4 minutes de film) permet de travailler avec des outils plus complexes tels que Myrtille , pour la prise de vue commandée par ordinateur et le pré-montage en séquences, et Cinelerra pour le montage final, d’enrichir les séquences par l’ajout de voix enregistrées avec Audacity et de finaliser la réalisation en important une bande son issue de créations libres. C’est sans doute d’ailleurs à ce niveau-là qu’il est le plus aisé de sensibiliser les élèves à l’intérêt du libre eu égard à la question de la propriété. C’est parce qu’ils réalisent eux-mêmes des projets qui réclament l’utilisation de ressources disponibles librement qu’ils peuvent comprendre l’intérêt de rendre soi-même disponible des ressources libres pour d’autres.

# La diffusion des réalisations par le biais d’un festival de film d’animation scolaire (monté pour l’occasion) donne lieu à la réflexion sur les formats libres et la libre diffusion sur le site du festival (administré à l’aide de SPIP) ouvre la question des licences indiquant aux visiteurs les conditions d’utilisation des ressources ainsi mises à disposition.

# La mise à disposition des films sous format DVD nous a fait découvrir les méandres des lignes de commande de Mencoder (mais là les élèves n’étaient pas concernés).

# À noter enfin à l’issue de ce projet quelques améliorations techniques et graphiques qui pourraient aider des enseignants à se lancer plus avant dans l’aventure du film d’animation scolaire. Notamment la question cruciale de la facilité d’installation des logiciels. Et pourquoi ne pas travailler sur la disponibilité de tels logiciels sur des plates-formes non exclusivement linuxiennes ?

Élise Allard, Christine Bernou, Nicolas Bertrand

Liens utiles

La ménagerie a pour vocation de créer des films d’animation et d’encourager la pratique du cinéma d’animation.

Festival "Les petites lanternes magiques"

Libre Production (http://fr.lprod.org/) permet, au travers d’un wiki dédié, de partager tout ce qu’on découvre pour faire de la vidéo à base de 100% logiciels libres.

Dernières Nouvelles

Les RMLL 2007 auront lieu à Amiens

Les RMLL 2007 auront lieu à Amiens, au coeur de la ville.

EPPLUg (Lug Elevage de Pingouins Picards) et les Lug du Nord en seront des organisateurs privilégiés.

Pour suivre la passionnante aventure des RMLL ... Rendez-vous sur http://www.rmll.info